LE « PECKVILLCHEN » PAR PASCALE SEIL

pascale_seil_61
pascale_seil_13
pascale_seil_66
pascale_seil_16
pascale_seil_19
pascale_seil_18
pascale_seil_05
pascale_seil_40
pascale_seil_20
pascale_seil_091
pascale_seil_121
pascale_seil_43
pascale_seil_22
pascale_seil_25
pascale_seil_32
pascale_seil_34
pascale_seil_37
pascale_seil_39
pascale_seil_54
pascale_seil_60
pascale_seil_68
previous arrow
next arrow
pascale_seil_61
pascale_seil_13
pascale_seil_66
pascale_seil_16
pascale_seil_19
pascale_seil_18
pascale_seil_05
pascale_seil_40
pascale_seil_20
pascale_seil_091
pascale_seil_121
pascale_seil_43
pascale_seil_22
pascale_seil_25
pascale_seil_32
pascale_seil_34
pascale_seil_37
pascale_seil_39
pascale_seil_54
pascale_seil_60
pascale_seil_68
previous arrow
next arrow

Le visage derrière le produit

PASCALE SEIL

Dans un atelier baigné de lumière, au cœur du Müllerthal, Pascale Seil souffle le verre. Une technique qu’elle est la seule à pratiquer au Luxembourg et qu’elle découvre par hasard, durant ses études à l’École des Arts décoratifs de Strasbourg. Fascinée par le travail du verre, la jeune femme veut parfaire son apprentissage en Italie, « le pays du soufflage de verre par excellence ». Mais ses ambitions sont freinées : la formation est réservée aux hommes. C’est finalement auprès de Scott Slagermann, souffleur de verre américain, que l’étudiante se perfectionne avant d’obtenir son diplôme au Centre européen de Recherches et de Formation aux Arts verriers de Vannes le Châtel. Depuis, Pascale Seil manie avec dextérité et délicatesse ce matériau qui, sorti du four, peut prendre la forme d’objets de décoration ou d’exposition divers dont les Péckvillercher, créations fétiches de l’artiste.

Le produit et ses valeurs

LE « PÉCKVILLCHEN »

Produit typique du Luxembourg, devenu objet de collection, le Péckvillchen est à la base un petit sifflet en terre cuite en forme d’oiseau dont les origines remontent au 14ème siècle. Le lundi de Pâques, les oiseaux-siffleurs sont la principale attraction de l’Eemaischen, un festival organisé dans la vieille ville de Luxembourg et le village de Nospelt. On y trouve de nombreux petits oiseaux faits à la main, de toutes les formes et couleurs, parfois même en verre… C’est le cas des Péckvillercher de Pascale Seil. Préalablement dessinées sur papier, ses créations puisent leur origine dans le four à 1300°C. Une fois sorti, le verre a des allures de miel incandescent. Il se gonfle, se plie, se tord, jusqu’à prendre la forme recherchée du Péckvillchen. Une réinterprétation toute en finesse et élégance d’un symbole historique du pays.

OÙ TROUVER LE PRODUIT ?

Particuliers
Professionnels
Back to Top